Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Lit-t-rature

Lit-t-rature

Simplement l'envie de partager l'amour des livres en vous faisant découvrir au fil des pages mes lectures.

Publié le par lit-t-rature
Publié dans : #témoignage

 

compter-jusqu-a-cent-melanie-gelinas-9782764405963

Mon avis

 

Il est bien difficile de parler de ce livre, car nous sentons que l'auteur elle même nous transmet quelque chose qu'elle ne peut dompter. Les mots sortent de son fort intérieur, et  viennent se coucher sur le papier à leur guise, sans soucis de chronologie, de discernement. Mélanie Gelinas nous offre un récit fragmentaire (fiction ? Autobiographie ? Les deux à la fois...), le récit d'une vie, d'une mort et d'une renaissance, au pari audacieux : Composer la vie décomposée.

Une chose est sure, ce livre nous conte l'histoire d'un viol et du terrible cheminement de cette victime hésitant sans cesse entre son "Je" dont elle a perdu l'essence, le sens, lors du drame, et son double "Anaïs"...Le masque vital derrière lequel la narratrice se cache depuis cette terrible nuit. Ce dédoublement parait alors un passage obligé afin de surmonter les apparences, de survivre à la vie. Anais sera  pour ce "Je" amputé, l'autre visage, celui qui peut de nouveau désirer, celui qui veut écrire les maux.

 

"Compter jusqu'à cent" ? C'est ce que son bourreau sommera à Anaïs, après l'avoir violée puis abandonnée seule et sale de lui, sous la neige glaçante.

Mais compter quoi ? Les minutes ? les heures ? Les années ? Les années...Anaïs en mettra dix avant de se réveiller de cette non-vie.


Le compte à rebours est réactivé lorsqu'elle revoit l'innommable : les attentats du 11 septembre 2001. Le choc...L'effondrement suffit à faire renaître en elle ce qu'elle tapissait depuis tant d'années. Il lui faut alors écrire, et il ne s'agira plus de compter, mais de nous conter en cent chapitres l'entrelacement entre ce drame individuel et ce drame collectif, entre cette "Anaïs" et ce "Je" , entre ces bouts de vie et de mort.

 

Les mots sont crus, parfois dérangeants et le manque de lien direct entre chaque chapitre déstabilise beaucoup...Jusqu'à la fin, la fin qui pardonne tout.

 

Dire l'indicible...Ce roman en est l'image parfaite et nous transmet ces cent chapitres, ces cent petites bribes décousues comme le résultat d'un désir profond d'unité :  Renaître à soi.

 

S'il fallait une note : 8,5/10
Titre : Compter jusqu'à cent
Auteur: Mélanie Gelinas
nombre de pages: 336
Edition, collection : Quebec Amerique

Commenter cet article

Yuna 24/12/2012 10:44

Un livre qui doit retourner consciemment et inconsciemment. Il doit faire tellement réfléchir sur ce qui nous définit !
Bref, ton avis ne fait que confirmer que ça a l'air d'être une oeuvre intime et terrible, mais aussi et surtout qui offre des clés de guérison face au drame. Ton avis donne envie de lire cette
oeuvre !!

Articles récents

Hébergé par Overblog