Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Lit-t-rature

Lit-t-rature

Simplement l'envie de partager l'amour des livres en vous faisant découvrir au fil des pages mes lectures.

Publié le par lit-t-rature
Publié dans : #contemporaine

 

 l

 

Mon avis

 

                                                                    "que reste-t-il quand il ne reste rien ?"

Il y a la vie avant Enola game, et la vie après Enola game. La petite l'appelle la grande lumière, mais qu'est-ce en réalité ?

C'est un ravage. Nous suivons la vie d'une mère et de sa fille de quatre ans enfermées chez elles contre leur gré. Jour après jour cette mère doit se battre pour sa fille, faire semblant devient son quotidien, alors elle replonge dans ses souvenirs pour puiser de belles choses à partager avec son enfant. Parfois, elle rêve mais même les rêves deviennent cauchemars. Pour survivre, des militaires envoient des vivres aux habitants au pas de leur porte, mais il est interdit de sortir plus de quelques minutes car l'air a été touché lui aussi. Puis, ils finissent par ne plus venir et ce sont les vandales qui arrivent pour dépouiller les gens.

Christel Diehl nous raconte cette catastrophe aux allures de fin du monde sans fioritures, les mots deviennent poétique là où la poésie n'existe plus. Je n'ai d'abord pas été enthousiasmée par ma lecture, mais au fil des pages, les frissons se sont emparés de moi et alors j'ai su qu'Enola game était un grand roman !

Il m'a parfois fait penser à "Je suis une légende" pour cette solitude et ce cataclysme. Mais parfois aussi à Fin de partie de Beckett car on ne sait jamais vraiment ce qui se passe dehors, la mère, parfois se hisse en haut d'une fenêtre et observe avec ses jumelles, comme le personnage de Clov chez Beckett. Oui Enola Game est le roman de la fin de partie. Alors, "que reste-t-il quand il ne reste rien" ? Je vous laisse le découvrir, car Enola Game est une chose à vivre par soi-même et je ne voudrais pas vous en dévoiler d'avantage.  

 

 

S'il fallait une note : 8/10

 

Titre : Enola game
Auteur : Christel Diehl
nombre de pages : 118
 
Edition, collection : Editions Dialogues

Commenter cet article

Bernard Prevosto 20/03/2012 11:35

Ca-y-est!!! J'ai lu

très beau!!
triste mais beau

Bernard Prevosto 13/03/2012 20:15

je ne vais pas tarder à le lire!!

lit-t-rature 13/03/2012 20:18



Je pense que ne seras pas déçu :D !



Articles récents

Hébergé par Overblog